publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Gynécologie

De l’image à la clinique

Publié le 04 juil 2023Lecture 2 min

L’écho-anatomie des veines pelviennes chez la femme

Jean-Marc LEVAILLANT(a,b), Edwige HURTELOUP(a,b), Quentin SÉNÉCHAL(c), a. Hôpital privé Armand-Brillard, Nogent-sur-Marne

Le système veineux pelvien féminin est souvent très hétérogène, porteur de variantes anatomiques fréquentes, et parfois négligé par les imageurs, en particulier par les échographistes, au profit du réseau artériel. Il est cependant important de le connaître, afin de comprendre le processus de congestion pelvienne et les territoires vasculaires atteints. Dans le numéro 336-337 de Gynécologie Obstétrique Pratique, nous avions publié un schéma du réseau veineux abdominal expliquant les causes hautes du syndrome douloureux de congestion pelvienne (syndrome de Cockett et syndrome de May-Turner). Il est cependant important de connaître l’anatomie échographique du réseau veineux pelvien afin d’orienter au mieux le diagnostic. Nous vous proposons dans cette fiche un découpage schématique en territoires, à partir des veines les plus concernées par la dilatation.

Réseau veineux Il est bon de rappeler la particularité de l’asymétrie anatomique du réseau gauche et droit qui explique en parie la plus grande fréquence des congestions gauches, au vu de la disproportion de calibre des deux veines receveuses. La veine ovarienne droite se termine dans la veine cave inférieure sous rénale.   Rappel des vaisseaux veineux pelviens pouvant être visibles en échographie par voie vaginale Les territoires veineux accessibles Nous avons identifié 8 territoires veineux qu’il est possible d’analyser par voie vaginale et Doppler, dont les 5 principaux qui intéressent l’échographie pelvienne et gynécologique. Ils sont représentés par des rectangles de couleurs et situés : – d’une part, dans les trois tiers du champ explorable en coupes sagittales et para-sagittales (médian, latéral gauche et latéral droite du petit bassin) ; – d’autre part, dans les trois tiers de l’avant (vessie) vers le plan postérieur (rectum) antérieur, médian, postérieur ; – et dans les trois tiers de la hauteur : supérieur, médian, inférieur. Ce qui pourrait donner dans l’espace la vision d’un Rubik’s Cube.   En conclusion L’étude du réseau veineux normal est rendue aisée et plus accessible à l’examen de dépistage si l’on analyse le pelvis en territoires bien définis. Les principales veines impliquées dans le syndrome de congestion pelvienne sont alors repérées en routine et leur trajet identifié. Il existe dans le réseau veineux de multiples variantes anatomiques, mais cette analyse segmentaire des plexus veineux se retrouve dans la plupart des examens pratiqués. Cette cartographie schématique vous aidera à vous repérer lors de vos premiers examens.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 5
publicité

Vidéo sur le même thème

publicité